logotyp
Login

22 nov. - Non, pas les cheveux !!!

Parfois, quand on change de vie, des choses qui étaient simples et normales avant, deviennent rares et compliqués. Comme par exemple les douches d’Enzo. Il n’a jamais été «fan» des douches, mais aujourd’hui, la super-nouvelle d’une douche à eau chaude librement accessible est pour lui… UN DRAME !


Cette histoire aurait pu parler des cheveux d’Enzo, qui j’avais l’idée de couper. J’avais même acheté des bonnes ciseaux à cheveux pour l’occasion. « Nooon, maman ! Je veux avoir de longs cheveux » (…comme mes soeurs et Arthur). « Regarde, comme elles sont déjà longues ! » et il s'accroche au lit du haut, tête à l'invers, pour que ses cheveux pendent vers le bas et que je puisse vraiment bien apprécier la taille de ses cheveux. Il est fier. Il n'y a rien à faire, il s'est décidé. J’ai rangé mes ciseaux avec amusement. 

Mais non, ce n’es pas une histoire si simple. En fait, le thème de la douche d’Enzo est si dramatique, que nous finissons souvent en rire secret. C’est grotesque. 
Enzo n’a jamais trop aimé les bains. Je n’arrive pas trop à comprendre où est le problème pour Enzo. Je comprends qu’il n’aime pas d’avoir de l’eau dans les yeux. Et il y a un soucis avec la température d’eau : quand l’eau reste tiède, il se sent bien, sauf qu’après une minute il commence à claquer des dents. Et quand je mets l’eau plus chaude « ça brule !!! ». Avec Enzo, le juste milieu n’existe pas. 

Si on habitait dans une maison, on aurait pu installer des rituels, prendre notre temps et tester tout un tas de choses pour qu’il accepte le bain. Mais ce n’est pas le cas. Soit on prend la douche dans Tao, donc dans le meilleur des cas, je le pose dans le bac devant les toilettes, et je fais couler l’eau du robinet sur lui comme une vraie douche. Ou, ce qui est plus fréquent, on chauffe l’eau dans une casserole et je la verse sur lui avec sa tasse, ou je le nettoie au gant. Dans tous les cas, ce n’est jamais vraiment « comme d’hab ». Souvent on prend la douche chez des gens, et en ce cas, c’est à chaque fois complètement nouveau. L’endroit, l’eau, la pression, tout change… Sauf le rituel juste avant : que je préviens nos hôtes du drame qui va suivre, pour qu’ils ne s’inquiètent pas quand il entendront hurler. Non, nous ne maltraitons pas notre doudou. Il n’aime pas. Nulle doute là-dessus. Au moins nous sommes sûrs de donner à nos hôtes une expérience qu’il n’oublieront pas si vite. 

Cette fois-ci, grand soulagement, pas de hôtes à prévenir, car les douches sont librement accessibles et la dame qui s’en occupe est déjà partie. Ouf !  Je suis ravie à l’idée de prendre une vraie douche, l’eau est bien chaude et nous avons même 4 cabines toutes propres à notre disposition. Quel luxe ! J’en arrive même à oublier le point de vue d’Enzo pour un petit moment. Nous prenons juste notre petit déj, Enzo est en train de croquer avec grand goût un petit pain plein de confiture. C’est un plaisir de le voir manger si content. Sans me rendre compte, je lui dis « Aujourd’hui, tu prendras ta douche, Enzo. » L’intention est bonne, j’aimerais le prévenir d’avance pour qu’il ait le temps de s’habituer à l’idée. Mais chez Enzo, ça ne marche pas comme ça. D’un trait net, il arrête de manger et commence à pleurer. Avec des grosses larmes qui coulent sur ses joues, il vient me voir pour savoir «quand ça sera fini ». Quand je lui confirme que « les cheveux aussi » les larmes deviennent énormes. Pauvre petit bonhomme. Je le connais. Il sera tétanisé jusqu’au moment où la menace sera passée. Il ne bouge plus. Je pose donc mon petit déjeuner, je prends savon et serviette, je préviens Petr que j’aurais besoin d’aide toute de suite, et nous partons à la douche. 

Enzo pleurniche dans mes bras. Quand je commence à le déshabiller, il pleure de plus en plus fort. Il me laisse faire, il sait que c’est inévitable. Petr fait couler l’eau de la douche, pour qu’elle soit bonne dès le début. Et là, la peur devient trop forte. Il essaie avec toutes ses forces de s’enfuir et ce n’est qu’avec beaucoup d’effort que je réussis à le poser dans la cabine de douche, pourtant grande. Et là, tout va super-vite. Un peu d’eau, je le savonne de partout. Il crie de plus en plus fort. « Non! Je veux pas ! » Quand, vers la fin, Petr mouille ses cheveux, ses cries passent à un « POOMOOOOC !!! » (AU SECOURS en tchèque) déchirant. Il essaie de s’enfuir entre nos jambes et il réussit presque ! À deux reprises je l’attrape et je le remets dans le bac, avant de finir plus ou moins à rincer ses cheveux. « C’EST FINI ! » Crions-nous tous les deux en coeur. Nous échangeons un regard plein de pitié et aussi de rire complice, en secret.  C’est vraiment grotesque. Tous les deux, nous sommes bien mouillés. Mais encore plus soulagés ! Encore une fois, nous avons réussi à dompter la bête ! Pauvre petit garçon. Je n’aime pas le torturer ainsi. Pendant que Petr le ramène à Tao, enveloppé dans une serviette, il crie encore « Vous êtes méchants ! Je ne suis plus ton copain !!! ». 
 
J’en profite pour « continuer » ma douche, un beau moyen pour retrouver un peu d’harmonie. Je sais qu’Enzo se fâche vite et beaucoup, mais une fois que c’est fini, il retrouve miraculeusement rapidement son visage d’ange, tout propre. J’ai confiance. Mais j’espère quand-même qu’on réussira à trouver une façon pour faire mieux, dans pas trop longtemps. 

Être parent demande du courage !
Et Enzo est prêt pour de nouvelles aventures salissantes en pleine nature !

24.11.2021 22:16 Denisa
Association 7x7 z.s.  │  Qui sommes nous?  │  Protection de donnés personnelles

YOUTUBE  │  FACEBOOK  │ INSTAGRAM

  
Grand merci à ALS EURO pour leur gracious aide
avec la construction et hébérgment de notre site web

Home www.7x7.family
Facebook 7x7.family
Instagram 7x7.family
Youtube 7x7.family
česky
français

Created by © 2020 ALS Euro s.r.o. tvorba www stránek webdesign